Les 10 règles essentielles à suivre avant et après la plongée

Mis à jour : 12 sept. 2019

Pour votre sécurité, votre confort et votre plaisir, voici les 10 règles à suivre pour aller dans l'eau avec un équipement de plongée:

1- Tout d’abord, suivre un cours de plongée avec un professionnel de la plongée: c’est un sport fabuleux mais qui comporte tout de même certains risques qu’il faut connaître et seule une formation dispensée par un moniteur de plongée vous apportera les bonnes bases et les connaissances nécessaires ! 

Il serait dangereux d’aller sous l’eau avec un équipement de plongée sans savoir comment réagir, de la même manière que si vous conduisiez une voiture sans jamais avoir pris de cours de conduite !

2- Passer par la case Docteur, afin de vérifier si votre état de santé vous permet d’aller sous l’eau, c’est à dire dans un milieu où votre organisme est soumis à une pression ambiante supérieur à la celle de la surface. Une contre indication à la plongée ne se voit pas toujours et seul un examen médical annuel spécifique pourra vous indiquer si vous pouvez y aller sans risque pour votre santé. (rendu obligatoire par la code du sport en France, une simple déclaration sur l’honneur sous forme de questionnaire médical peut suffire à l’étranger).

3 - Buvez de l’eau !! Veillez à rester bien hydrater en buvant de l’eau à volonté. Ne buvez pas d’alcool et évitez le café. Pas d’effort physique important avant et surtout après la plongée.


4- Vérifiez qu’il ne vous manque rien: l’équipement de base doit comprendre un gilet de stabilisation, des palmes, une combinaison adaptée à la température du milieu, deux détendeurs, un manomètre, un masque (et tuba) , un couteau. 

Assurez vous de l’adéquation de votre équipement avec la plongée planifiée. (n’oubliez pas par exemple votre lampe torche de plongée pour une plongée de nuit ou profonde) 

Même en cas d’utilisation d’un ordinateur de plongée, tout plongeur devrait avoir sur lui un profondimètre, une montre et une table de plongée. Toutefois les ordinateurs de plongée fabriqués aujourd’hui sont assez fiables et leur utilisation largement répandue.

5- Vérifiez si tout fonctionne avant ! Avant de vous immerger, vérifier avant de partir de le bon fonctionnement de tout votre équipement, mais aussi celui de votre binôme de plongée ! 

Le « Buddy-check » est important pour prévenir tout problème car sous l’eau ce sera plus compliqué si un équipement ne fonctionne pas. Si un équipement fonctionne mal, prenez en un autre !

6- Renseignez vous sur les conditions météo et marines, et plongez en structure avec une équipe assurant la sécurité en surface. Ou utilisez une bouée de surface pour vous signaler aux navires.

7- Plongez dans les limites imposées par votre brevet. Si possible éviter les profils de plongée dits yo-yo (monter et descendre  sans arrêt) et surtout la règle la plus importante respirez continuellement et ne retenez pas votre respiration, ça ne sert à rien vous n’économiserez pas d’air pour rester plus longtemps, au contraire !

8- Remontez tranquillement à une vitesse de 9 à 11 mètres par minute (la vitesse s’affiche sur votre ordinateur de plongée), afin de laisser à votre organisme le temps d’évacuer l’azote en excès, la fameuse décompression ! Adoptez un profil « conservateur » et évitez de jouer avec les limites.

9- Dans la cas d’une suspicion de maladie de décompression, administrez sans attendre de l’oxygène pur (concentration 100%) . Le matériel de secours de d’oxygénothérapie se trouve à bord du bateau et son emplacement doit vous être indiqué lors du briefing ou demandez au directeur de plongée où il se trouve.

Il se peut que certains symptômes se manifestent jusqu’à 24H après la plongée, en cas de doute appelez le samu et indiquez leur que vous avez plongé, afin qu’il vous oriente tout de suite vers le caisson hyperbare régional. Mieux vaut appeler pour rien que d’attendre que la situation s’aggrave.

10- Pour ces raisons, attendez 24H avant de reprendre l’avion. 12 heures pour une seule plongée ou 24 heures si vous avez fait plusieurs plongées.

En effet la différence de pression en altitude pourrait provoquer une maladie de décompression si vous n’attendez pas suffisamment pour évacuer l’azote en excès de votre organisme. Votre ordinateur de plongée vous indiquera le nombre d'heures restantes à attendre avant de reprendre l'avion.

2 vues0 commentaire