5 conseils pour bien choisir sa combinaison de plongée

Mis à jour : mars 22

Avec l'achat de votre propre ordinateur et du gilet stabilisateur, l'un des gros achats qu'un plongeur peut faire est sa propre combinaison de plongée. Il en existe de plusieurs sortes: modèles, marques, longueurs et épaisseurs... mais comment faire le bon choix ?

1 Pourquoi avons-nous besoin d’une combinaison ?

Le contrôle des pertes de chaleur est le principal facteur. L'eau vous fait perdre la chaleur corporelle 20 fois plus rapidement que dans l'air de la même température, dû à la densité de l’eau: c’est le phénomène de convection.

 Donc, même sur un lieu de vacances tropicales de rêve, dans une eau à 29 degrés, cela peut conduire à un manque de confort. Les combinaisons vous offrent également une protection contre les coupures, les restes et les piqûres dans le milieu sous-marin où une exposition prolongée à l'eau entraîne un ramollissement de votre peau.

Les combinaisons de sport sont de loin la forme la plus courante que vous rencontrez en tant que plongeur et viennent dans de nombreux styles, configurations, épaisseurs , et marques.

En général, une combinaison peut vous tenir confortablement au chaud dans les eaux entre 10 degrés et 32 degrés (évidemment aux deux extrémités cela peut varier en fonction de la sensibilité du plongeur).

Ne soyez pas surpris si lors du premier essayage d’une combinaison néoprène, vous ne vous sentez pas très à l’aise, c’est un peu fastidieux à enfiler, surtout sèche !

La combinaison devant être votre seconde peau, vous pouvez parfois vous sentir un peu gêné, surtout en magasin lorsque la température ambiante avoisine les 20 degrés.

Toutefois, en ce qui concerne votre confort, vous ne devez pas vous sentir trop compressé au niveau du cou, des bras et de la cage thoracique.


2 Comment la combinaison me garde au chaud?

D'abord, bousculons le mythe principal sur les combinaisons - la couche d'eau entre votre corps et le costume offre très peu d’isolation:

L'isolation provient de l'épaisseur du néoprène (les plus courantes). Cela explique pourquoi vous pouvez obtenir des combinaisons d'épaisseur différentes. La couche d'eau est chauffée par le corps (phénomène de convection) et, tant qu'elle reste, cela permet au néoprène de vous isoler. 

C'est pourquoi il est important d'avoir une combinaison bien adaptée, car il arrête l'eau froide qui circule dans la combinaison (phénomène de conduction). Chaque fois que vous chauffez cette eau, vous perdez de la chaleur corporelle et vous pouvez commencer à ressentir le froid. Une combinaison bien ajusté et près du corps limitera donc la conduction et ralentira alors le refroidissement.

3 Les différents types:

- les combinaisons humides, semi-étanches et les combinaisons étanches

Les combinaisons humides en Néoprène:  

Combinaison de type Shorty: manches courtes et jambes courtes, 

Utilisez le shorty uniquement pour les eaux chaudes (au dessus de 27 degrés), d’une épaisseur entre 1mm et 3 mm, idéal pour faire du snorkeling ou randonnée palmée en surface.


les combinaisons humide longues:

Le néoprène est généralement compris entre 5 mm et 7 mm. Vous trouverez probablement que 3mm, 5mm et 7mm sont la norme dans de nombreux produits de plongée. 3mm pour les eaux tropicales et 7mm adapté aux eaux plus froide, la 5 mm est souvent utilisée même l’été.

Mono-Pièce - Le plus courant,  devenu un standard, avec fermeture zip soit à l'avant soit à l'arrière de 3 mm, 5 mm ou 7 mm d’épaisseur.

Deux pièces - En général, un long John (souvent appelé Farmer John) et le haut, tout dépend des préférences de chacun

Semi-sec  appelée aussi semi-étanche— est en fait une combinaison humide avec de meilleurs joints aux poignets et cheville pour réduire l'entrée ou la sortie d’eau de la combinaison, et une épaisseur plus importante au niveau du buste, qui reste la partie essentielle à protéger du froid, en général d’une épaisseur d’au moins 7 mm.

Les combinaisons étanches: 

Comme son nom l’indique, la combinaison ne laisse pas entrer l’eau à l’intérieur (à condition d’être bien utilisée) et demande une formation spécifique pour cela. 

En effet cette combinaison étanche présente un espace aérien supplémentaire à l’intérieur à gérer au moyen d’un inflateur moyenne pression intégré ainsi qu’une purge d’air pour gérer cet espace aérien supplémentaire. (de la même manière que le gilet stabilisateur )

Il en existe trois type: en Néoprène, Néoprène compressé et trilaminé, avec chacun leur avantages et inconvénients. 

Utilisée le plus souvent pour des milieux froids, (en dessous d’une eau à 15 degrés) Il nécessite pour autant une couche d’isolation supplémentaire à l’intérieur de la combinaison de type polaire, laine ou autre textile bien chaud pour se protéger du froid, en fonction de la sensibilité au froid de chacun.

Avantages: vous restez au sec et vous refroidissez bien moins vite que dans l’eau avec une combinaison humide

Inconvénients: le prix d’achat qui reste un réel investissement, l’utilisation d’un peu plus de lest.


4 Les qualités d’un bon Néoprène

Comme son nom l’indique, ce type de combinaison utilise la technologie "néoprène". 

Il s'agit d'une matière composée de micro-bulles. Plus il y a de bulles, plus la combinaison est souple. 

Toutefois, sous la pression, durant la pratique de la plongée par exemple, les bulles s’écrasent et la protection thermique est moins efficace.

C’est pour cela, que les plongeurs plongent parfois avec des combinaisons allant jusqu’à 7 mm d’épaisseur.

Outre sa légèreté, un bon néoprène se distingue par :

- son élasticité ;

- sa capacité d’isolation thermique ;

- sa résistance à l’usure (le mieux est d’opter pour des renforts aux genoux et coudes)

- sa capacité à retrouver sa forme initiale.

Dans les faits, la combinaison protège le pratiquant du froid en formant une fine pellicule d’eau qui montera en température au contact de la peau.


5 A retenir

Rappelez-vous que l'ajustement est le facteur le plus important pour vous protéger des conditions locales. Il faut une combinaison très proche du corps pour remplir ses fonctions d’isolant thermique de façon optimale.

Votre stature (taille) ne doit pas être décisive dans le choix de la combinaison néoprène.

Les facteurs primordiaux sont :

- la taille de votre poitrine, prise au niveau des tétons ;

- votre tour de taille ;

votre taille de bassinSi vos mesures ne coïncident pas, privilégiez le tour de poitrine. S’il y a des plis au niveau du tronc et des cuisses, cela n’est pas handicapant pour la pratique. Néanmoins, l’isolation thermique sera dégradée. La taille de la poitrine est à prioriser pour ne pas dégrader votre confort respiratoire qui lui, est primordial.C’est pour cela qu’il est judicieux d’obtenir sa propre combinaison plutôt que de la louer dans le lieux où vous plongerez, car vous êtes sûr qu’elle est correctement ajustée.

D’autre part, plus vous allez profond, plus le néoprène sera comprimé par la pression de l’eau, et moins l’isolation sera efficace, il n’est donc pas rare d’utiliser une combinaison épaisse lorsqu’on effectue une plongée profonde, même en été: elle fait aussi partie de la planification d’une plongée profonde (au delà de 30 mètres).

En espérant que cet article vous aura guidé dans votre choix !

Si vous avez des conseils ou des conseils, pourquoi ne pas laisser un commentaire ci-dessous.


Retrouvez toute notre gamme d'équipement SEAC sur notre page dédiée

24 vues0 commentaire