La plongée sous-marine comme thérapie contre le stress intense, ça fonctionne !

Dernière mise à jour : 12 sept. 2019

Nous avons dans notre vie personnelle et professionnelle presque tous été confrontés à un épisode de stress intense, qui nous a comme paralysé ou laissé de profondes séquelles. La plongée sous-marine a été pour beaucoup (et pour moi aussi) a été salvatrice et utilisée comme thérapie:

Flo en méditation aquatique 🤟🏻

Voici deux exemples de stress: liés à des attentats terroristes, et de « pétage de plomb » professionnel:

1/ Les attentats

On se souvient notamment des attentas à Paris le 13 novembre 2015, qui ont laissé des séquelles psychologiques importantes aux victimes survivantes.

Des chercheurs et médecins français ont testé depuis une méthode innovante: la plongée sous-marine! 

Des précédentes études ont démontré que la plongée apaisait les patients.

Le projet Divehope entre autre, a permis d’évaluer parmi une trentaines de personnes victimes de troubles post-traumatique les effets bénéfiques d’un programme plongée, associant immersions et techniques de relaxation subaquatiques. Le projet a été mené en Guadeloupe, permettant de bonnes conditions en terme de sécurité et de climat compatible avec l’état de stress des victimes.

Un premier projet DivStress avait démontré les effets bénéfiques et rémanent de la pratique de la plongée sur l’humeur et le stress des personnes en bonne santé soumises au stress du monde du travail (notre 2ème partie). Cette pratique de la plongée améliorée devrait s’inscrire comme une nouvelle technique de régulation du stress et des émotions menant à l’amélioration du bien-être et de la qualité de vie.

Ce projet a été mené sous la houlette du Docteur Mathieu Coulange, chef de service de médecine hyperbare de l’hôpital de Marseille, coordonné par Frédéric Bénéton et soutenu par la fondation d’aide aux victimes du terrorisme.

Extrait d’un interview (par Adrien Max, journal 20minutes) du Docteur Coulange: (2017)

Mais d’où vient cette idée que la plongée permettrait de réduire le stress ?

C’est en 2015 que Frédéric Beneton, un polytechnicien travaillant dans la finance, se rend compte que la pratique de la plongée fait baisser son niveau de stress. La plongée lui permettait de reprendre le dessus et de mieux gérer l’imprévu. Il a décidé de quitter son poste dans la finance pour démontrer scientifiquement l’intérêt de la plongée dans le cadre de la gestion du stress.

Pourquoi avoir poursuivi l’expérimentation avec des victimes d’attentats ?

A vrai dire il s’agit à l’origine d’un hasard de calendrier. « Au départ on pensait mener la deuxième expérimentation avec des militaires qui avaient été exposés à un stress très intense. Sauf que fin 2015 les attentats sont survenus, de nombreuses personnes souffraient du syndrome de stress post-traumatique avec une hypervigilance permanente, des problèmes de sommeil, de gestion du stress dans une foule », avance Mathieu Coulange.

Quels sont les résultats de cette nouvelle expérimentation ?

Comme à l’UCPA, Mathieu et ses collègues ont divisé le groupe de volontaires en deux. Un pour la plongée, un autre pour diverses activités de loisirs. « Nous les avons emmenés en Guadeloupe pour deux semaines de tests, c’est le meilleur endroit pour la plongée et nous avons également fait appel à Vincent Meurice, un plongeur spécialiste des techniques de relaxation sur place », explique le médecin. Les résultats définitifs ne seront connus que dans six mois, le temps de mesurer les effets dans le temps, mais les premiers semblent en faveur de la plongée.

Quels pourraient être les applications ?

Ces derniers mois il y a une vraie dynamique entre le sport et la santé. « Prescrire du sport permet de maintenir une bonne santé, et de minimiser l’apparit